Bonne année 2015 !

Mad men

Encore une année de passée, comme dirait l’autre, tout va vraiment très vite ! En revanche, s’il y a quelque chose qui ne semble pas avancer « des masses », c’est bien l’image globale des séries tv en France.

Environ 20 ans après l’arrivée chez nous de séries « cultes » comme X-Files, Friends et Urgences, 10 ans après les débuts de Lost sur TF1, on en est encore à se poser des questions du type « pourquoi est-on accro aux séries télé ? », « pourquoi les français aiment les séries ? », etc.

Impossible ou presque d’échapper aux termes d’addiction, de consommation, de gavage pratiquement, lorsqu’il est question d’évoquer ce qui s’apparente encore à un phénomène pour la plupart des médias hexagonaux (et pour le grand public ?).

C’est toujours la même rengaine : il faut expliquer en quoi les séries télé sont légitimes et il faut justifier sa passion pour cet art qui n’est pas loin d’être assimilée à une maladie ou un vice.

Bien sûr, au fil des années, on progresse -encore heureux- mais pas suffisamment apparemment pour échapper à ces types de papiers et de reportages (cf. JT de Canal+ du 28/12 à 9 mins 40s). Et je pense qu’il faudra attendre encore longtemps malheureusement avant que ceux-ci, symptômes d’un pays à la très faible culture séries (contrairement aux Etats-Unis et à l’Angleterre qui « vivent avec » depuis « la nuit des temps ») -et dans lequel le cinéma (*) reste le roi incontesté (**)- disparaissent des journaux et des écrans.

(*) Lorsque les médias français traiteront le sujet du palmarès des Golden Globes dans dix jours, une infime partie d’entre eux évoquera les résultats côté télévision. Et pourtant, si on se réfère à la catégorie dramatique, un seul des cinq films nommés aura été vu par le public français à cette date (soit Boyhood, sortie le 23/07/2014, 255 010 entrées au compteur). Du côté des nominations des séries dramatiques, une seule nouveauté : The Affair, déjà programmée en France sur Canal+ Séries. Pour le reste, difficile de ne jamais avoir entendu parler de Game of Thrones et House of Cards. De même, The Good Wife et Downton Abbey sont diffusées depuis plusieurs années chez nous. Le cinéma s’imposera malgré tout parce que les Golden Globes, c’est un « avant-goût » des Oscars et qui peut lutter contre les Oscars ? Sûrement pas les Emmys qui ne sont que « les Oscars de la télé » ou, pire, « la version US des 7 d’or » (disait-on au cours des années 90). Mais je mégare…

(**) Sauf quand on peut lire des bêtises comme « les séries ont dépassé le cinéma » ou « les séries menacent le cinéma »…

Voilà, c’était le « mini coup de gueule »/ »enfonçage de portes ouvertes » de ce premier billet du nouvel an.

Allez, un peu de gaieté : je souhaite à tous une heureuse année 2015 ! Et je ne formulerai qu’un seul voeu : faites que la fin de Mad Men soit réussie ! Ce serait trop bête de rater la dernière ligne droite après un parcours aussi brillant.

Nick

Note : pour ceux que cela intéressent, retrouvez mon top 40 des séries de 2014 sur mon blog seriephile.com.

Catégories :divers

3 réponses

  1. Bonne année 2015 à toi ! Le constat est un brin déprimant je trouve, mais trop réaliste pour être ignoré. Les choses progressent à une lenteur déconcertante. La révolution n’a pas eu lieu, pourrait-on dire. Que les choses s’améliorent en 2015.

  2. Très bonne année 2015 à seriesTVnews, à son immanquable hôte, Nick, ainsi qu’à tous les suiveurs du site. C’est reparti pour une nouvelle année d’infos séries, et à n’en point douter, de nouvelles séries à foison. Happy New Year! 😉

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.